Il est temps d’arrêter les projets onéreux inutiles. Chaque projet doit être en mesure d’accomplir les objectifs que vous vous êtes fixés :

  • Acquérir de nouveaux prospects ?
  • Convertir des prospects en clients ?
  • Fidéliser les clients existant ?

Sans ça, toute production audiovisuelle… ne sert à rien, si ce n’est décorer votre page web ou vos réseaux. Et c’est bien dommage lorsqu’on sait que 87% des agences de communication utilisent la vidéo comme support principale à leur stratégie.

Mais heureusement, nous sommes là pour vous guider. A la fin de cet article, vous serez en mesure d’écrire un compte rendu marketing sur le résultat de votre campagne vidéo. Il s’agit d’un étape nécessaire à la bonne vitalité d’une stratégie annuelle ; c’est même le seul moyen de savoir si elle a été efficace ou non.

Sans plus attendre, les 5 statistiques à retenir pour mesurer les performances de vos vidéos.

1. Le taux de conversion : est-ce que ça plait ?

Il s’agit de la principale statistique à analyser lorsqu’on parle de marketing vidéo : il s’agit du nombre de personnes allant plus loin qu’un simple visionnage.

Taux de conversion = nombre de leads / nombre de vues

Plus parlante qu’un nombre de vues, elle permet de savoir si votre contenu donne envie.
Par exemple, une publication Facebook ayant réalisée 2000 vues et 100 interactions aura un taux de conversion de 5%. La moyenne se situe autours de 6%.

2. La durée moyenne de visionnage

Cette statistique est accessible dans le Youtube Studio ou sur Facebook Ads. Elle permet de savoir si votre spectateur a été captivé par les informations qu’il a reçu.

L’intérêt de ces données est double, il permet non seulement de cibler les points faibles de vos contenu, mais également d’en sortir les éléments préférés. Plus la vidéo est regardée, mieux elle est référencée sur les plateformes.

En moyenne, on considère qu’un pourcentage supérieur 30% est un bon résultat. Si vous vous situez en dessous des 10%, votre contenu ne fonctionne pas et doit être retravaillé ; il faudra changer le rythme de la vidéo (probablement trop mou), changer le contenu (problème technique ? mauvaise qualité ?) ou tout simplement changer le titre (qui ne correspond peut être pas à ce que les spectateurs cherchaient)

3. Votre taux de clic

Pour rappel, une impression est le moment où une personne voit la miniature de votre vidéo (ou un post sur un réseau social). Si la miniature est captivante ou l’intéresse, cette personne va cliquer dessus et générer une vue. Votre taux de clic est donc tout naturellement le nombre de clics comparé aux impressions.

Sur cet exemple, pour 1500 impression, 173 vues furent générées, soit un taux de 11,6%. Il est difficile de définir ce que peut représenter un bon chiffre, vous devrez surtout utiliser ce tauxen comparaison avec toutes vos autres vidéos. Néanmoins, on considère qu’un bon taux de clic doit être supérieur à 5% sur Youtube.

Si ce n’est pas votre cas : changez la miniature et le titre de la vidéo.

4. Les sources du trafic

Elles permettent de mieux comprendre ce qui intéresse votre cible. C’est également un bon moyen pour trouver des idées de nouvelles vidéos. Ces informations sont également disponibles dans les plateformes de diffusion.

5. Le nombre de vues

Il faut toujours prendre ces informations avec des pincettes. Contrairement aux croyances populaires, plus de vues ne signifie pas une meilleure réussite. Cette statistique peut être facilement manipulée ; plus on paie, plus le contenu est diffusé et donc plus le nombre augmente.

En 2021, un dépense de 4500€ sur Youtube en France permet d’acquérir environ 1 million de vues. Au Japon, il faut dépenser 2500€. En Égypte, c’est 250€.

Donc ce chiffre ne signifie rien en tant que tel, et ne doit pas être comparé aux autres vidéos, notamment celles de vos concurrents.

Néanmoins, cette métrique est utile pour vous car elle va vous servir de score au fil des mois. Si vos dépenses financières sont stables mais que vos vues augmentent, :vous êtes sur le bon chemin 😎

6. Le nombre d’abonnés

Là encore, cette statistique est variable selon votre profil. Elle est nécessaire si vous souhaitez mettre en place une stratégie de contenu et d’acquisition depuis votre plateforme d’hébergement (LinkedIn, Youtube, Facebook…). Elle l’est moins si vous réalisez des Facebook Ads de façon à créer une acquisition sur un instant T.

De manière générale, l’abonnement est la plus haute récompense qu’un spectateur peut vous donner. Ils vous accorde un droit d’accès privé à son attention. Vous devrez en prendre soin ; sur le long terme, vous pourriez beaucoup y gagner.

Pour y arriver, nous vous encourageons à développer une grande variété de contenu afin de captiver vos spectateurs sur le long terme et créer une relation de confiance. Et pour vous aider, nous avons rédiger un article avec plein d’idées sympas de communication vidéo.